Bowen Contre E I DuPont

580,2005
18 août 1997
Jugement définitif
États-Unis, Delaware

Particuliers
Matthew Bowen, Melissa Ellis, Martin Griffin, Trudi Griffin
Dupont De Nemours
Thomas C. Crumplar, Joel S. Perwin

Civil
Benlate, Bénomyl, Fongicide
Prouver le lien entre l'exposition des mamans au benlate pendant la grossesse et les malformations de leurs enfants. Appel de l'ordonnance de la Cour supérieure excluant deux des expertises des plaignants et le prononcé d'un jugement qui en résulte en faveur du défendeur.
Cour Suprême de Delaware, États-Unis
Cassation

15 septembre 2006
Négatif
Après avoir exclu les témoignages des experts de Bowen sur le lien de causalité, le tribunal supérieur a rejeté l'affaire. Ceci est confirmé par la Cour suprême du Delaware le 15 septembre 2006.
Loi de l'Etat

Les plaignants poursuivent DuPont, fabricant du fongicide Benlate (ingrédient actif bénomyl), qui selon eux est la cause des malformations congénitales tératogènes des enfants, en raison de l'exposition des mamans pendant leur grossesse. Mais le tribunal supérieur a exclu les témoignages des experts de Bowen, les jugeant peu fiables au regard de l'arrêt Daubert et de la règle 702 des Federal Rules of Evidence. Après avoir exclu les témoignages d'experts de Bowen sur le lien de causalité, le tribunal supérieur a accepté la requête de DuPont et a rejeté l'affaire. Le 15 septembre 2006, la Cour Suprême du Delaware confirme.